« Tapage » : rencontres avec les auteurs de BD, Isatis et Lomig

Partager cet article

Dans le cadre de l’évènement culturel et ludique « Tapage » organisé par la médiathèque de Questembert, des élèves du lycée ont eu la chance de rencontrer deux auteurs et dessinateurs de récits dessinés : Isatis « Sur l’autre rive » et Lomig « Dans la forêt ».

Le 11 mars dernier, les élèves de seconde 3 et 5 ont ainsi pu échanger avec la jeune autrice Isatis autour de sa bande dessinée documentaire « Sur l’autre rive : 6 mois de pérégrination en Équateur ».

Jean-Paul, élève de seconde, raconte sa rencontre avec l’auteure :

« J’ai vraiment apprécié cette rencontre avec Isatis pour plein de raisons car elle était très énergique et pleine de vie ; de plus elle a été très généreuse et a bien répondu à nos questions tout en rajoutant des détails et des anecdotes en plus. Tout d’abord elle a commencé par se présenter et nous a dit qu’elle s’appelait Laëtitia ; ensuite elle nous a montré tous ces projets artistiques en cours : des dessins, des nouvelles bandes dessinées et elle nous a même dit qu’elle était passionnée de musique, qu’elle chantait et écrivait des chansons. Elle a fait énormément de rencontres pendant ses voyages et m’a dit, quand je le lui ai demandé, qu’elle gardait contact avec certaines personnes et que quand la situation le permettra elle voudrait bien retourner en Équateur. »

Puis, jeudi dernier, les élèves de 1re spécialité Humanités, Littérature et Philosophie et les étudiants de 1re STS Europlastics et Composites ont rencontré l’auteur de BD Lomig autour de sa bande dessinée « Dans la forêt » adaptée du roman d’anticipation américain de Jean Hegland.

Plus d'articles

Midi Littéraire

Vous avez envie de partager vos lectures ? Inscrivez-vous au « Midi Littéraire ». Deux mardis par trimestre, les participants se retrouvent le midi au CDI, présentent leurs

A la découverte du CDI

Tous les élèves de secondes générales sont venus découvrir le CDI avec leurs enseignants de lettres. Un questionnaire individuel leur a permis de prendre connaissance